Son histoire

 

 

Florence NDJE est issue d’un père camerounais et d’une mère française. Elle peint depuis toujours dans son cœur et la pratique constructive s'est mise en place en 2011 après un changement de voie qui fut la concrétisation d'un projet de vie à l'écoute de ses valeurs, croyances, et de ses passions. Elle devient Art thérapeute après des études en sciences humaines et Peintre après de nombreux appels intérieurs de la création. Cela commença par la réalisation de manière régulière de ses première toiles, sorte d’ ébullition intérieur, racontant une part d'elle mise à l'écart. Son travail suit une ligne, un trait, un quadrillage enfin une signature espérée qui lui est propre. Le rendu très coloré et à la fois la présence des blancs ou couleur clair offre un résultat dans de tons gais et lumineux. 

Avec la trame de fond de couleurs présentent dans toutes ses œuvres, elle relate certainement un lien entre l'occident sa terre natale et le Cameroun ses origines longtemps méconnues. L'influence des origines lointaines

recherchées ne fait pas le gros du travail chez elle, disons même que la partie occidentale de cette artiste est prédominante, on y voie les thèmes des cabanes à pêche, des femmes ,des bâtiments urbains désaffectés, de la nature, des sujets autours de la zénitude.

C'est son métissage « café crème » qui donne à la construction du fond et de la forme un aspect “inattendu” . Le discours enthousiaste souvent des visiteurs en témoignent.

Autodidacte elle n'a pas eu d'enseignement mais les images de toiles de maitres ou de peintres célèbres ont nourri son enfance.  

 

Ces  toiles qui prennent du temps à voir le jour, telles qu’elles se présent aujourd’hui telles qu’elles évoluent sont un cheminement intérieur vers la construction d’une identité, d’un soi, d’une approche artistique personnelle..

Elle est sensible à l’ associations de formes et de couleurs qu’elle rencontre dans l'art très décoratif de : Matisse, klimt, Hundertwasser et surtout un premier artiste dont elle découvre les tableaux lorsque elle était adolescente : Tofoli.

Elle adorait son rendu  de superposition des couleurs et ces thèmes de scènes de vie  . Elle  a rencontrée l’œuvre de Viala qui travaillait sans châssis, sur des tissus, avec des motifs répétitifs. Les couturiers amoureux de la couleur célèbre comme  Jean-Charles de Castelbaljac” l’ont marqué.

 

Aujourd’hui quelques belles années après, ces visions d’artistes croisés au travers des livres, expositions, images, nous savons qu’elle s’en est nourrie . Ses 1ère peintures sur étoffe en lin, qu’elle nomme carnet de voyage sur toile  témoignent d’un séjour au pays de ses ancêtres, fort en émotion, un voyage intérieur. Elles furent déterminantes pour la suite de ses créations. 

Aujourd’hui la trame de fond est restée pour tous les autres thèmes qu' elle a traité. Elle nous dit “ j'ai observé ma manière de peindre, j'ai surtout était surprise et à l'écoute des questions qui m'ont été posé par les visiteurs. Leur incompréhension face à la manière dont ma composition avait été faite. Cela a nécessité de sa part une explication technique qu'elle vous livre.

Commençons par .

   L'étape 1- dessiner un damier sur la toile, ensuite le mettre en formes et en couleurs. Commun à beaucoup de toile plus différentes les unes que les autres.

  Puis l'étape 2-suivante ets de poursuivre comme dans une démarche décorative , et de donner au damier, un aspect de tissu dessiné de motifs décoratifs.

  Alors commence une étape 3- très importante de superpositions de différentes autres motifs par dessus les première couches dont le défit est de les faire se chevaucher s'entremêler, travailler la transparence.

  Puis l'étape 4-délicate c'est de déposer le thème, l'histoire , que je vous raconte ou l'image que je vous donne à voir.

Puis l’étape finale 5- c'est la découverte d’ une création inattendue même pour celle qui a œuvrée.

Quelques calculs, pas très savants, des pinceaux trempés à même les tubes, des arabesques et circonvolutions à habiller ou qui habillent les personnages et aussi les

espaces et au final un lieu réaliste et à la fois féérique à contempler .

Ceci est une des méthodes de son œuvre  .

Merci  RESEDART.JIMDO.COM